Reynaldo Hahn est issu d'une vieille famille installée à Hambourg (Allemagne) depuis plusieurs générations, d'origine israélite mais convertie au christianisme, et qui tient sa fortune du négoce. Karl Hahn (Hambourg 1820 - Paris 1897), le père de Reynaldo, quitte Hambourg en 1849 pour se lancer dans les affaires au Venezuela, alors jeune république. Très vite, il acquiert une aisance financière qui le place parmi les premières personnalités du monde des affaires et aussi dans l'élite culturelle. Homme très fin, amoureux de musique, enthousiaste, il est un des principaux initiateurs de la construction de l'Opéra de la ville de Caracas en 1854. Passionné de botanique, il transforme sa propriété de campagne El Paraiso en un véritable jardin expérimental pour ses recherches qui lui vaudront les honneurs du monde scientifique.

 

 

Son mariage avec Elena Maria Echenagucia (Venezuela 1831 - Paris 1912), originaire d'une riche famille bourgeoise de Guyane hollandaise, fervente catholique, très belle et très cultivée, confirme sa situation mondaine. De ce mariage d'amour naissent douze enfants. Dix survivront dont le petit dernier Reynaldo. Il naît le 9 août 1874[1] et passe sa petite enfance principalement dans cette propriété de campagne, El Paraiso, avec ses frères et sœurs, en suivant une éducation où la musique, la poésie et toute autre expression dans les arts sont présentes grâce à leur mère Elena.Karl Hahn, devenu don Carlos Hahn, est un grand ami de Guzman Blanco, homme politique, président de la République depuis 1870. Le changement de politique en 1877 rend la situation instable et devant les critiques portées à l'encontre de l'ancien président et de ses amis affairistes, Carlos Hahn songe déjà à liquider ses affaires et à quitter le Venezuela. Deux ans plus tard, en 1879, a lieu le retour définitif de la famille Hahn en Europe.La famille Hahn choisit Paris en février 1879, et s'installe dans ce tout nouveau quartier chic et à la mode qu'est le 8ème arrondissement, placé entre les Champs-Élysées et le boulevard Haussmann, et où se trouve la haute bourgeoisie[2]. Reynaldo Hahn, âgé de cinq ans, découvre bien vite la vie mondaine parisienne.

 

Sylvain Paul Labartette


[1] Cf. D. Bendahan, Reynaldo Hahn, su vida y su obra, p. 8.

[2] Même observation de Myriam Chimènes dans Mécènes et musiciens, Paris, Fayard, 2004, p. 33.

Loading
 

 Analyse d'audience

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License